Règles du hockey sur Glace Match et arbitres

Règles du hockey sur Glace Match et arbitres

Composition d’un match de Hockey

Chaque match se compose de trois périodes de vingt minutes chacune. Le temps s’arrête après le coup de sifflet des arbitres. Il y a trois arbitres qui se trouvent à l’intérieur de l’arène (patinoire). L’un d’entre eux est placé au centre et les deux autres se déplacent latéralement pour contrôler les hors-jeu, les glaçages et l’exécution correcte des mises au jeu. Il y a également deux autres arbitres, appelés arbitres de but, qui se trouvent derrière chaque gardien de but et marquent respectivement les buts lorsque le palet franchit la ligne d’en-but derrière chaque gardien de but.

Sport sans match nul

Comme dans de nombreux sports ( basket-ball, base-ball, volley-ball), le hockey sur glace ne connaît pas d’égalité. Si le match se termine par une égalité, les équipes gagnent chacune un point dans la ligue (à l’exception des séries éliminatoires) et le match se termine par une période de prolongation de cinq minutes. Lors de cette prolongation, les équipes sont tenues de retirer un joueur afin de jouer à cinq contre cinq et d’accélérer le rythme du jeu.
Si une deuxième prolongation est autorisée, selon la ligue, le joueur est retiré lors de la deuxième prolongation. Dans la NHL, une seule période de prolongation est autorisée. Si le score est toujours égal après la prolongation, une séance de tirs au but est organisée.

Position des joueurs

Les 5 joueurs de chaque équipe s’alignent sur la patinoire et le gardien au but, chacun tenant une crosse.
Ils peuvent utiliser n’importe quelle partie de leur corps pour toucher le bâton. Ils ne peuvent pas marquer avec leurs mains ou leurs pieds. Ils ne peuvent pas faire de passe avec les mains ou tenir le palet dans leur main pendant de longues périodes.
Les positions des joueurs sont :
– deux joueurs de la ligne défensive (défenseurs),
– un centre et
– deux ailiers.
– Le gardien de but (il est d’usage de rester sur le terrain pendant les 60 minutes, sauf s’il a un problème de blessure). Il peut être remplacé pour des raisons tactiques.

Stratégie – Changements de joueurs

En plus des joueurs du six de départ, il y a des remplaçants qui sont sur le banc et qui tournent pendant le match, à la discrétion de l’entraîneur. Ils sont au nombre de 14 (13 joueurs, 1 gardien de but).
En général, les remplacements de joueurs se font par groupes de cinq. Mais il y a aussi le cas où les joueurs sont introduits progressivement sur le terrain, remplaçant les joueurs des cinq précédents sans nécessairement les remplacer tous.
En général, les équipes changent 100% de leurs joueurs en 90-120 secondes. Des changements sont également apportés au fur et à mesure de la progression du jeu, à l’exception du poste de gardien de but.
Les arbitres de touche vérifient la validité du changement et l’autorisent en conséquence au moment où l’entraîneur de l’équipe souhaite remplacer un joueur. Un remplacement de joueur n’est pas autorisé pour l’équipe qui effectue la mise en jeu immédiatement avant la mise en jeu qui suit.

Le tribunal et les zones

Le jeu se déroule sur une patinoire. Elle est recouverte de plexiglas et a des limites distinctes des stands. Les duels des joueurs pour le palet peuvent s’étendre jusqu’aux limites du plexiglas et peuvent se produire entre eux même lorsqu’ils sont en contact avec le plexiglas. Le court, ou patinoire, est divisé autour des bandes. Ses dimensions en mètres sont soit 61×26, 60×30 ou 61×31, le minimum (selon les normes olympiques) étant 58×24. Le hockey sur glace est un sport olympique pratiqué lors des Jeux olympiques d’hiver. Le coin a un rayon de 8,5 mètres et les zones d’attaque sont de 20 mètres. La zone neutre couvre un total de 15 mètres. La surface du terrain comprend neuf cercles de mise au jeu prédéfinis.
La division en zones est basée sur les lignes tracées sur la patinoire. La zone neutre est située entre les deux lignes bleues de la patinoire.

D’un côté à l’autre, les lignes sont les suivantes :

– Ligne de but rouge, qui est gardée par le gardien de but d’une équipe uniquement devant son but ; toutefois, le jeu peut se poursuivre derrière cette ligne, sauf en cas de glaçage.
– Ligne bleue, par laquelle la règle du hors-jeu s’applique aux attaquants et jusqu’à laquelle s’étend la ligne défensive d’une équipe.
– Ligne centrale rouge, à partir de laquelle le jeu commence – toujours par une mise en jeu.
– Ligne bleue, où commence la ligne défensive de l’équipe adverse et où s’applique la règle du hors-jeu pour l’équipe attaquante.
– Ligne d’extrémité rouge de la ligne de but de l’équipe adverse.

L’espace situé entre les deux lignes bleues est appelé zone neutre et celui situé entre les deux lignes d’extrémité et la première ligne bleue est appelé zone défensive ou offensive de chaque équipe. Entre les deux lignes rouges, nous avons le terrain de jeu. Le jeu peut toutefois se poursuivre derrière les deux lignes d’extrémité si les attaquants ont légalement traversé en avant de leur ligne bleue d’attaque.

Le palet cylindrique

Le palet cylindrique

Il est composé à 100% de caoutchouc et pèse 160 grammes. Son diamètre atteint huit centimètres (rayon à quatre centimètres) et son épaisseur/hauteur ne dépasse pas 150 millimètres. La vitesse maximale que le palet peut atteindre est de 155 kilomètres par heure et sa vitesse moyenne est de 80-90 kilomètres par heure. Immédiatement après son premier contact avec la glace, il devient très solide et dur. L’une des raisons de porter l’équipement lourd de ce sport est d’éviter les accidents au contact du palet en mouvement.